• DU PRINTEMPS de Thierry Thieu Niang

     

     

    Yaël Bacry, metteuse en scène, nous livre son coup de cœur pour le spectacle DU PRINTEMPS de Thierry Thieu Niang.

     Un sacré choc... Ce qui se passe ne ressemble à rien de ce que l'on a l'habitude de voir.
     
    Métaphysique ? Mystique ? Primitif ? Tout cela à la fois. La Vie à l'état pur, son essence, son secret mouvement, sa pulsation: éternel retour. Une ronde envoûtante et lumineuse, d'une simplicité inouïe. Magnifiques sons de course fusionnant avec la musique du Sacre - qu'on redécouvre, décapée de toute Histoire. Un cœur qui bat, gros comme ça: que de l'amour, du vrai.On ne devrait plus que travailler comme ça: déterrer des trésors.

    Ce spectacle replace le Temps à sa juste place (sept années de travail) et magnifie la seule valeur qui nous fait respirer, bouger, nous mouvoir, marcher, grandir, se précipiter, courir toujours et toujours à tout âge de la vie vers l'autre, l'inconnu: l'amour. La beauté n'est nulle part ailleurs. Beauté et vérité.


    Nous en sortons lavés de la petitesse et de toute la fausseté du monde dans lequel on vit. Et tout à coup, nous savons où nous voulons aller.


    Sacrée leçon, oui: nous devrions plus que travailler comme ça: déterrer les diamants cachés du monde. Sinon, pas la peine...


    Merci Thierry: tu as su rester intact et c'est rare.
     

    ​Yaël Bacry