• 14-18 Correspondances, censure et propagande

     

    Depuis 2014 la ville de Valenton s'est pleinement engagée dans un travail de mémoire sur la Première Guerre Mondiale. Cette saison, différentes actions vont avoir lieu dans le cadre du projet 14-18 Correspondances, censure et propagande.

    Ce nouveau projet s'intéresse à l'Histoire en général. Il souhaite faire découvrir le quotidien au sein de la France et de l'Europe de cette période et analyser quels enseignements nous pouvons en tirer pour appréhender le monde d'aujourd'hui. Cette ultime étape propose ainsi de dépasser les histoires et les parcours des soldats valentonais, thème qui a intéressé les premiers événements du travail de mémoire depuis 2014.

    Pour cela le projet aborde le thème de la correspondance entre les soldats et leurs proches, les liens qui existaient entre le Front et la vie de tous les jours dans les campagnes et les villes françaises.

    Ce thème de la correspondance permet d'aborder les questions liées à la censure et à la propagande qui étaient de mise lors du conflit.

     

    Une exposition

    C'est ainsi qu'une exposition traitant de ce sujet à été choisie et présentée entre le 7 et le 18 novembre au sein de l'espace Casanova à Valenton. Intitulée La Grande Guerre : Recto Verso, l'exposition montre des extraits de correspondances présentées avec le recto illustré. On suit toute la guerre, jusqu'à son dénouement de 1918. Il s'agit des cartes qui racontent le quotidien des soldats ou des civils, enfants compris. Mais c'est avant tout l'occasion de traiter de la caricature, de la propagande organisée par les deux camps pour se moquer des adversaires, rejeter la faute sur l'autre et pour justifier le conflit. La censure des lettres des soldats et des proches pour cacher la réalité des tranchées et de la vie à l'arrière est également un sujet important de l'exposition et de son très documenté catalogue.

    Cette exposition a été élaborée par Guillaume Doizy qui consacre une partie de son temps à réfléchir à l'histoire de la caricature et du dessin de presse.

    Il est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages et de nombreux articles sur le sujet. Il a fondé le site Caricaturesetcaricature.com en 2007 ainsi que l'agence iconographique Caricadoc. Il est intervenu le 18 novembre lors d'une conférence au sein de son exposition.

     

    Un livre de qualité

    D'autre part, l’Association de recherches et d’études de Valenton (AREV) a été essentielle dans la conception du projet. Cette association a effectué un important travail de recherches documentaires sur l'histoire de Valenton et notamment lors de la période du premier conflit mondial.

    En janvier 2017 l'AREV a publié un livre intitulé Des femmes et des hommes de la Révolution française à la Libération qui s'intéresse notamment au parcours des quarante-six jeunes valentonais partis à la guerre. L'ouvrage aborde la biographie de chacun de ces hommes ainsi que leurs parcours lors des conflits.

    Ce travail est remarquable par sa qualité historique mais également par sa charge émotive. Les histoires personnelles se mêlent à des photographies de Valenton de l'époque, à des portraits de groupe des différents régiments, des usines d'armements et des hôpitaux militaires où ont séjourné certains soldats valentonais. Sont également reproduits des cartes postales, des mots chaleureux des soldats à leurs proches qui illustrent leurs quotidiens et leurs sentiments.

    Ce livre de l'AREV va être promu tout au long de la saison et sera un outil au cœur des différentes actions qui seront développées. 

     

    Le concours des Petits artistes de la Mémoire.

    Pour ce qui est de la suite du projet 14-18, deux classes de l'école Paul Langevin vont participer au concours Les petits artistes de la mémoire organisé par l'Office National des Anciens Combattants (ONAC). Les Petits artistes de la mémoire est un concours destiné aux élèves des classes de CM1 et de CM2. Il préserve et transmet aux plus jeunes la mémoire des combattants de la Grande Guerre et plus largement, sensibilise les élèves à l'héritage contemporain de ce conflit européen et mondial.

    En janvier, deux artistes plasticiens interviendront auprès des deux classes pour inventer une œuvre plastique s'attachant à un poilu de Valenton. Les enfants vont travailler sur la carte postale, la colorisation et l'écriture d'une correspondance. 

    En parallèle du concours, deux journalistes sont également intervenus pour une éducation aux médias en abordant la propagande et la censure.

     

    Le projet 14-18 Correspondances, censure et propagande est labellisé par la Mission du Centenaire.